Chapitre 96

Les abeilles tournoyaient au-dessus de la table, des fruits, des restes de gâteau, puis repartaient se décharger sous les tuiles surchauffées. — Pute borgne ! s’exclamaYvon. Sales bêtes. — Je me mords la langue pour les faire fuir, dit Mitch. — C’était un truc de sa grand-mère, dit Paulette. Les invités éclatèrent de rire. Dan […]

Chapitre 95

Le plafond de la salle de stockage numéro 2 rougit, s’incurva, dessina un orange géante, trop mûre, elle allait goutter. Dans un nuage de vapeur, elle se figea au dernier moment en une amorce de candélabre baroque et brûlant. Des cris de terreurs répondaient à des cris de paniques. La guitare des Slashes jetée contre […]

Chapitre 94

— Hourra ! cria Extase. Le flot de données s’était interrompu, le patch cérébral avait rebooté les cerveaux de tous les Freemen. Extase sauta hors du car régie. Elle courut dans la neige. Le soleil se couchait sur le mont Salève et enflammait les voiles des parapentistes. Les randonneurs regagnaient la station du téléphérique. Ils […]

Chapitre 93

Id n’avait pas perdu son sang froid. Il avait attendu que Mitch atteigne l’Airbus avant de s’élancer. Il s’était redressé pour la suivre, il s’était recouché dans la neige. Un jet privé stationnait sur le parking. Un porte-bagage s’en éloignait. Rien d’étonnant sur le tarmac d’un aéroport, sauf que le porte-bagage ne se dirigea pas […]

Chapitre 92

Un flash. Une illumination. Une secousse électrique. Une envie de rire puis de pleurer. Mitch avait pénétré le faisceau du Wifi. Des qbits, des programmes de reconfiguration, les guêpes du Salève, des pacemakers… Coupez la transmission. Mais quelle transmission ? Nastasia décompressait à la volée les informations expédiées par Extase. Où est cet ordinateur quantique […]

Chapitre 90

À Rome, au milieu de l’hiver, par surprise, une brise du sud, réchauffée sur le sable du Sahara, peut procurer un avant-goût de saison estivale. Les coupoles s’embrasent, la nuit refuse de s’abattre, les pigeons déboussolés révisent leurs roucoulements amoureux. Severino avait ouvert la baie vitrée de son bureau, quitté l’atmosphère saturée de tabac, pour […]

Chapitre 89

Mitch n’avait pas écouté Jos. Elle avait embarqué dans un des 4×4 en partance pour le bunker botanique prisonnier du permafrost. Assis près d’elle, les visiteurs venus du sud s’émerveillaient des zébrures vertes qui décoraient la nuit. Un bombardement corpusculaire féérique, non moins mortel, source de mutations génétiques, de perturbations électromagnétiques, capable lors d’un sursaut […]

Chapitre 88

Ne pas me retourner. Ignorer ma trace dans la neige souple. Rejoindre le chemin emprunté par les skieurs de fond. Extase avait échappé à la ruche du mont Salève. Elle craignait maintenant les dards des guêpes assassines. Oui des guêpes et des frelons. La piste la guida jusqu’à la station du téléphérique, en surplomb de […]

Chapitre 87

Au printemps, les narines des allergiques picotent. Aucun danger de ce côté à 1000 km du pôle Nord sur le tarmac de l’aéroport de Longyearbyen. Mitch souffrait d’un picotement plus généralisé qui avait affecté l’espace d’un instant chacun de ses neurones. Cette irritation explosive avait occulté son champ visuel, perturbé ses perceptions, interrompu ses processus […]

Chapitre 86

Depuis son emprisonnement Extase tourbillonnait de rage dans la chambre dans laquelle les Freemen l’avaient recluse. Elle ne pouvait pas se plaindre du confort, et surtout pas de la vue panoramique qui se déroulaient jusqu’au massif du Mont-Blanc. Parfois des skieurs passaient au pied du champ sous ses fenêtres. Elle tambourinait en vain sur le […]

Chapitre 85

Au dix-huitième siècle, les peintres tiraient les portraits sur des tableaux ovales, transformant les visages en ballon de rugby. Id et Mitch étaient ainsi méconnaissables, d’abord engoncés dans de seyants sous-vêtements en laine polaire. Ils les avaient doublés d’une combinaison intégrale en aluminium ne laissant apparaître que le fameux ovale facial. L’équipage de commandos et […]

Chapitre 84

Les météorologistes avaient prévu un ciel couvert et 10 degrés au-dessus de la normale. Le ciel était dégagé et il faisait 10 degrés en-dessous. Et ce n’était pas le soleil qui réchaufferait l’atmosphère. À cette latitude, au milieu de l’hiver, la nuit ne se lèverait pas. Longyearbyen s’était éveillé par un -15 revigorant. Les autochtones […]

Chapitre 83

Entre le Jura et les Alpes, dans la banlieue française de Genève, la dépression après avoir hésité une partie de la nuit avait donné de la neige. DS et Extase avaient quitté l’autoroute Blanche à la sortie 13. 1 et s’étaient retrouvées immobilisées dans un village au pied du mont Salève. Elles avaient attendu trois […]

Chapitre 82

Jos s’éveilla comme il l’avait programmé, d’une brève impulsion neurale. Un tunnel de métro aux heures de pointe lui traversait le crâne. Les neurones retournés, l’oreille interne azimutée, des traînées lumineuses marquaient ses rétines. Il pianota avec ses doigts. S’assit. Massa ses jambes. Au-delà de l’unique fenêtre, les gyrophares tournoyaient autour de la première jetée […]

Chapitre 80

Aire de repos de Ceignes Cerdon sur l’autoroute Blanche. Extase et DS s’étaient arrêtées pour à la station Total faire le plein du car régie. La dépression en avait profité pour les rattraper. Il pleuvait par intermittence. Les nuages s’étaient quelque peu asséchés depuis la Bretagne. DS avait souhaité un café. Extase l’avait accompagnée jusqu’à […]

Chapitre 79

— Maintenant, laisse-moi sortir. — Je n’y arrive pas, je maîtrise pas ton corps. Je savais pas à quel point un humain pensait lentement. — Merci. — Je te sens mieux, c’est drôle d’être de chair, ça change des nanotechnologies. Vous ressentez tant de choses inutiles. — Mais qu’est-ce que tu fais ? — J’ai […]

Chapitre 78

Le carrégie Mercedes descendait vers le sud-est de la France sur l’autorouteA6 au même rythme que la dépression qui arrivait de l’Atlantique. Tantôt il pleuvait, tantôt les étoiles piquaient la nuit, et le thermomètre faisait le yoyo au contact de l’air tantôt doux, tantôt glacial. Depuis Paris, DS n’avait presque pas ouvert les yeux. Elle […]

Chapitre 77

Après le suicide explosif du lieutenant, le commandant Aurel avait couru débrancher la borne Wifi qui arrosait la cabine 3. Nastasia avait anticipé cette décision en installant un patch sur le réseau du sous-marin. Ce bout de code offrait une interface de secours. Sur l’écran au pied des couchettes, un menu déroulait une série d’options […]

Chapitre 76

Dans le taxi qui filait sur les quais de Seine embrumés, le chauffeur écoutait le Masque et la plume sur France Inter. Un chroniqueur théorisait que l’écrivaillionne Amélie Nothomb produisait de la bonne littérature pour adolescents. Je dois être adolescente alors. Extase n’avait jamais compris les classifications que les gens élaboraient pour se rendre intelligents. […]

Chapitre 72

Les imbéciles. Ils devaient l’abattre. Ils l’ont emprisonnée et fait descendre dans leur sous-marin. Maintenant plus de nouvelle. Severino avait contacté l’amirauté européenne pour apprendre que le sous-marin avait disparu. Des navires avaient été envoyés sur zone. Ils ne trouveraient rien. Les sous-marins de classe Spectre avaient été créés pour être indétectables tant qu’ils restaient […]

Chapitre 71

Extase s’était éloignée du 27bis quai Anatole France. Elle avait remonté le trottoir côté Seine, coincée entre le quai et la voie sur berge. Elle s’était assise sur la passerelle qui rejoignait les Tuilleries, avec l’impression d’être en montagne dans une remontée télémécanique un jour de brume. Sous elle, les bateaux-mouches et les phares des […]

Chapitre 68

19h30, Paris, le jour de Noël. Place de la Concorde, les voitures dansaient un ballet erratique. Les phares brillaient sur les pavés macadamisés, nappés d’une pellicule humide déposée par le brouillard qui débordait de la Seine. Les Jardins des Tuileries venaient de fermer pour la nuit. Devant l’entrée, la Grande roue emportait Jason dans ses […]

Chapitre 67

Mitch n’eut pas le courage d’embrasser les enfants. Elle quitta le garage, salua Yvon toujours en faction à l’extérieur et s’éloigna. Elle se dirigea vers le centre du village se guidant sur la photographie satellite haute résolution de l’île téléchargée par Nastasia. Elle courait sans se presser. Inutile d’arriver trop tôt. Elle vérifia les chargeurs […]