Atelier Mitch

On sait qu’Id a quarante ans. Qu’il est spécialiste de l’infosécurité. Que dans sa jeunesse il a été pirate avec Jos.

Il travaille à Paris. Sans être riche, il n’est pas dans le besoin puisqu’il a une maison de campagne dans le Lot-et-Garonne.

Il fait du VTT. Il est donc un peu sportif sans être capable de courir un marathon. À la situation de crise soudaine dans laquelle il se trouve, il réagit comme un guerrier. Sans doute de vieux réflexes de sa jeunesse de pirate.

Mitch est pour le moment une inconnue. Je l’imagine deux ou trois ans plus jeune qu’Id. J’ai envie d’en faire une sorte d’Étienne Chouard. Je la vois prof de droit et d’économie dans une fac parisienne.

Elle est descendue dans le Lot-et-Garonne dès le début des vacances avec les enfants (deux petits monstres).

Elle travaille sur les constitutions et cherche des solutions pour que les hommes de pouvoirs ne définissent pas eux-mêmes les règles de leur propre pouvoir. Elle rêve d’une véritable démocratie.

Et elle sait que le frein à la véritable démocratie, c’est la monnaie. Aujourd’hui le haut de la pyramide, demande aux gens de prêter leur argent et en échange ils vont relancer l’économie. Ils demandent de leur faire confiance. En fait, ils agissent exactement comme Madoff. Donnez-moi votre fric et je vous le rendrai au centuple. Ça c’est le discours. Dans la réalité, personne n’a de garanties… ou si la garantie de se faire escroquer… que ce soit par l’État ça ne change rien. Ça marche que parce que les gens y croient.

Mitch pourrait militer pour l’OpenMoney… La solution, c’est de décentraliser ce système aussi, exactement comme il faut décentraliser la rédaction de la constitution.